RSS

Effet papillon ?

04 Nov

Un forage de gaz de schiste responsable de secousses sismiques en Angleterre

Il est « hautement probable » que des tests de forage de gaz de schiste aient déclenché des secousses sismiques au début de l’année dans le nord-ouest de l’Angleterre, selon un rapport dont les médias britanniques rendent compte ce matin.

Une faible secousse, d’une magnitude de 2,3 sur l’échelle de Richter, a été enregistrée le 1er avril autour d’un site de forage proche de la ville côtière de Blackpool. Le 27 mai, une seconde secousse d’une magnitude de 1,4 a poussé des élus locaux et des militants écologistes à mettre en cause la technique de fracturation hydraulique utilisée sur place. Ce matin, à l’annonce de la publication de ce rapport, des manifestants ont une nouvelle fois bloqué le site d’extraction exploité par la société Cuadrilla, rapporte le Guardian.

La compagnie Cuadrilla tente d’édulcorer les résultats du rapport. Elle insiste sur le fait que, d’après ses auteurs, la combinaison de facteurs géologiques présents sur ce site de forage est « rare », et que si ces facteurs « devaient se retrouver à nouveau réunis dans l’avenir, la géologie locale limiterait les événements sismiques à une magnitude située autour de 3 sur l’échelle de Richter, dans le pire des cas ».

En Grande-Bretagne, les débuts des gaz de schiste (déjà responsables de graves dommages écologiques et sanitaires aux Etats-Unis) sont l’objet d’une vive polémique. Contrairement au gouvernement français, le gouvernement de David Cameron n’a pas renoncé à défendre leur développement, selon des règles environnementales qui peuvent être jugées laxistes.

A l’image du Daily Telegraph, les médias conservateurs condamnent au contraire l’obscurantisme supposé des écologistes à l’égard de la « planche de salut » que représenteraient les réserves britanniques de gaz de schiste, face aux hausses futures des prix du gaz naturel promises par l’industrie.

De telles hausses des prix paraissent très vraisemblables, tant la dépendance des pays de l’Union européenne s’accroît à mesure que leur production s’effondre (- 25 % en dix ans, selon BP) :

[oil man] Gaz de schiste : l’Europe peut-elle faire sans ?

On comprend que Londres soit particulièrement préoccupée par la fronde contre les gaz de schiste. Les extractions des champs britanniques de gaz naturel ont chuté d’un quart en seulement un an en mer du Nord, principale zone de production en Europe, partagée notamment avec la Norvège.

Des manisfestants bloquent le site de forage de la compagnie Cuadrilla, près de Blackpool, le 2 novembre. [Peter Byrne/PA]

commentaire :

Cet article nous oblige toute proportion gardé à reconnaitre que les préoccupations environnementales ne peuvent être le soucis que d’une fraction de la population mondiale mais de son ensemble .Les politiques qui sont la représentations de cette population devrait s’accorder de facto pour trouver une issue à cette autisme collectif ou l’on feint quelque réunion (Copenhague) afin de trouver de réel solution .

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 4, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :