RSS

Voiture vollante…

20 Nov

Un ingénieur toulousain vient de recevoir plus d’1 M€ de l’Etat pour concevoir une voiture qui peut décoller à la verticale. Vente prévue dans cinq ans.

Michel Aguilar, le concepteur d’Xplorair planche sur ce moyen de transport mi-avion, mi-voiture depuis 2002.

Michel Aguilar, le concepteur d’Xplorair planche sur ce moyen de transport mi-avion, mi-voiture depuis 2002. | (patrick dumas.)

C’est le rêve de tous ceux qui, à force d’être englués dans les bouchons, ont rêvé un jour de s’en extirper en les survolant. Depuis 2002, un ingénieur toulousain planche sur un engin futuriste, mi-avion, mi-voiture, qui décolle à la verticale. Ce projet un peu fou, appelé Xplorair, vient de remporter 1 M€ de subventions de la part de la Délégation générale pour l’armement (DGA) et le ministère de l’Industrie.

« C’est un rêve de gosse qui commence à prendre forme, s’enthousiasme Michel Aguilar, le concepteur d’Xplorair. Gamin, je construisais déjà des fusées dans mon jardin. J’avais ce projet en tête depuis longtemps, mais j’ai pu vraiment le développer à ma retraite. » L’engin se présente comme un aéronef monoplace décollant grâce à des petits thermoréacteurs, des moteurs à réaction incorporés dans les ailes, qui soufflent sur un aileron mobile. Décliné d’abord en monoplace, il sera ensuite développé en biplace, puis quadriplace.

Son prix : 50 000 €

« Quand vous prenez une feuille de papier entre vos mains, elle se gondole. En soufflant dessus, elle se relève. C’est ce qui permet le décollage, explique l’ingénieur. Grâce aux subventions que j’ai obtenues, je vais pouvoir financer la validation du concept des thermoréacteurs, qui constitue une rupture technique importante dans le monde de l’aéronautique. Un autre projet existe au Etats-Unis, mais cette voiture volante décolle comme un avion, et non à la verticale comme le mien », compare-t-il. L’engin utilisera des biocarburants à base d’algues, ce qui permettra d’économiser entre 15 et 20% de carburant. Une fois en l’air, l’Xplorair devrait voler à 2500 m d’altitude, à une vitesse de 200 km/h. Son autonomie sera de 500 km et son prix s’élèvera à 50000 €. Reste maintenant à commercialiser la voiture volante. « Le premier prototype volant devrait exister en 2015, sans pilote à l’intérieur, assure Michel Aguilar. On fera des essais l’année suivante afin de proposer le premier véhicule Xplorair sur le marché vers 2017-2018. »

commentaire:

Cet article souligne l’incapacité pour toute force politique ou autre d’arrêter les avancés technologique aussi utile qu’elle soit , alors que l’on s’interroge sur les ressources pétrolière de notre planète on ne cesse de tenter de développer de nouveaux engins plus énergivore les uns que les autres .

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 20, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :